Fiche terminologique n°25 [PDF]

cooperative education enseignement coopératif
Variant(s): Variante(s) :
Synonym(s): co-op education; coop education; work-study program; work education program; work experience program Synonyme(s) : programme travail-études, éducation coopérative; éducation COOP; alternance travail-études
Term(s) to avoid: Terme(s) déconseillés : cours alterné; cours en alternance; enseignement alterné; enseignement en alternance; enseignement par alternance; formation en alternance
Domaine(s) : éducation élémentaire et secondaire; éducation postsecondaire : programmes d'études
Definition: "A program for persons enrolled in a school that provides for alternating study in school with a job in industry or business, the two experiences being so planned and supervised cooperatively by the school and the employer that each contributes definitely to the student's development in his chosen occupation; work periods and school attendance may be on alternate half-days, weeks, or other periods of time." Définition :

Type de formation ou d'éducation fondé sur la coopération entre une maison d'enseignement secondaire ou postsecondaire et une entreprise industrielle ou commerciale (secteur privé ou public). 


Source: Good, Carter V. Dictionary of Education. 3rd ed. Toronto: McGraw-Hill, 1973. Source : RTE
Context(s):  "Coop education is now a well-established education model in Canadian higher education, and the University of Waterloo is seen as a leader in work-integrated learning." Contexte(s) : Les buts de l'éducation coopérative sont de permettre l'alternance des études et du travail, d'allier le savoir et le savoir-faire, de favoriser l'accès des diplômés au marché du travail et de rapporcher le milieu de l'enseignement du monde du travail.
Source(s):

University of Waterloo. Daily Bulletin,Year-long review of co-op education http://www.bulletin.uwaterloo.ca  

(2004-02-23)

Source(s) : RTE
Observations: Observations :

 

 

Éducation coopérative: l'Association canadienne de l'enseignement coopératif définit un programme d'enseignement coopératif comme un programme qui alterne périodes d’étude et périodes de travail dans un domaine approprié des affaires, de l’industrie, des gouvernements, des services sociaux ou de toute autre profession en fonction des critères suivants : (i) l’établissement d’enseignement coopératif élabore ou approuve chaque situation de travail en tant que situation d’apprentissage valable; (ii) l’étudiant coopératif effectue un travail utile et n’est pas confiné à un simple rôle d’observateur; (iii) l’étudiant coopératif est rémunéré pour le travail qu’il accomplit; (iv) l’établissement d’enseignement coopératif assure le suivi des progrès de l’étudiant coopératif; (v) l’employeur coopératif supervise le travail de l’étudiant et évalue son rendement; (vi) le temps consacré en stages de travail représente au moins trente pour cent du temps consacré aux études. 

Conseil canadien sur l'apprentissage. Une exploration des possibilités d’apprentissage travail- études disponibles au Nouveau-Brunswick. Octobre 2007  http://www.ccl-cca.ca/ (2012-08-14)

 

 

 

Justification :

Le Réseau écarte les termes «cours alterné», «cours en alternance», «enseignement alterné», «enseignement en alternance», «enseignement par alternance» et «formation en alternance» qui prêtent à confusion; en effet, ces termes ne précisent pas le deuxième élément de l'alternance, à savoir les stages en milieu de travail.

Le Réseau retient le terme « enseignement coopératif » mais sous réserve. L'organisme national qui rassemble plus de quarante collèges et universités offrant ce genre de programme, l'Association canadienne de l'enseignement coopératif (ACDEC) ne s'intéresse qu'au post-secondaire et précise dans la définition du terme « enseignement coopératif » que «l’étudiant coopératif est rémunéré pour le travail qu’il accomplit ».  Le hic avec ce terme, c'est que « cooperative education » ne devrait pas se rendre par «enseignement coopératif»; il ne s'agit pas de « cooperative teaching »  mais bien de « cooperative education ». Il est à noter que le terme « éducation coopérative » est d'usage très fréquent; comme il est bien formé, le Réseau ne voit aucune raison de le rejeter.  De plus, l'adjectif « coopératif » exprime bien la notion d'oeuvre commune des maisons d'enseignement et des entreprises. Par conséquent, le Réseau recommande le terme « enseignement coopératif » et le synonyme « éducation coopérative ».

En Ontario, « enseignement coopératif »  revêt un autre sens : il va de pair avec l'apprentissage coopératif, qui est un mode d'apprentissage encourageant la coopération entre les élèves au primaire et au secondaire. Le terme « programme travail-études » est utilisé en Ontario pour désigner un programme précis au palier secondaire mais s'emploie ailleurs dans le sens de  « éducation coopérative ».  

Au Québec, le MELS utilise « alternance travail-études ». Les termes « enseignement coopératif » et « éducation coopérative » s'emploient aussi mais ce dernier est très souvent associé à une « coopérative » quelqconque.

En Colombie-Britannique, au Yukon, en Nouvelle-Écosse, à l'Ïle du Prince-Edouard et au Nouveau-Brunswick, les termes privilégiés sont  « enseignement coopératif » et « éducation coopérative ». 

 

Renvoi(s) : VOIR «work-study program».
Date de rédaction : février 1987 Date de révision : février 2004