Fiche terminologique n°244 [PDF]

grade retention redoublement
Variant(s): Variante(s) :
Synonym(s): grade repetition; in-grade retention; retention [1]; retention-in-grade Synonyme(s) : doublement (variante géographique)
Term(s) to avoid: Terme(s) déconseillés :
Domaine(s) : enseignement et apprentissage : enseignement élémentaire, enseignement secondaire
Definition: Maintaining a student at the same grade level from one year to the next generally because the student has not accomplished, to the degree assumed to be satisfactory, the required work at that level. Définition : « Action de redoubler une classe, c'est-à-dire d'y consacrer une seconde année. »
Source: Drafted by NTE based on SHAFRITZ, Jay M. KOEPPE, Richard P. et SOPER, Elizabeth. The Facts on File: Dictionary of Education, New York: Facts on File, 1988, p. 400. Source : FOULQUIÉ, Paul. Dictionnaire de la langue pédagogique, Paris, Presses universitaires de France, 1971, p. 408.
Context(s): "Grade retention, which school children often term flunking or failing, is an old and persistent practice in North American schools. Retention means that a child who has spent a full school year in a particular grade must repeat the entire grade completed." Contexte(s) : « La tendance à recourir assez systématiquement au redoublement comme moyen de permettre à l'élève de rattraper son retard avant de passer à la classe suivante nous paraît devoir être remise en question. [...] L'effet cumulatif de ce redoublement se reflète dans l'accès tardif au secondaire : plus d'un élève sur quatre âgé de 12 ans n'a pas atteint le secondaire. »
Source(s): WESTBURY, Marilyn. "The Effect of Elementary Grade Retention on Subsequent School Achivement and Ability", Canadian Journal of Education, 19,3 (1994), p. 241. Source(s) : MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION DU QUÉBEC. Rapport final de la Commission des États généraux sur l'éducation, Québec, le Ministère, 1996, p. 14.
Observations: 1. Should not be confused with terms used to refer to knowledge retention or student retention. Observations :
Justification : Le Réseau retient le terme « redoublement », car il exprime bien la notion à l'étude et son usage est répandu dans le monde de l'éducation. Le Réseau reconnaît également le synonyme « doublement » qui est employé ailleurs dans la francophonie, notamment en Belgique et au Luxembourg.
Renvoi(s) :
Date de rédaction : janvier 1998 Date de révision :