Fiche terminologique n°224 [PDF]

attrition attrition
Variant(s): Variante(s) :
Synonym(s): Synonyme(s) : érosion des effectifs; usure des effectifs
Term(s) to avoid: Terme(s) déconseillés : diminution naturelle des effectifs; perte; réduction naturelle des effectifs; usure naturelle des effectifs
Domaine(s) : gestion de l'enseignement
Definition: "A reduction in the size of a work force through normal processes, such as voluntary resignations, retirements, discharges for cause, transfers, and deaths." Définition : «Phénomène par lequel le nombre de travailleurs dans une unité donnée décroît graduellement d'une façon spontanée ou naturelle, soit par départ volontaire, soit par mise à la retraite, soit par décès.»
Source: Shafritz, Jay M., et al. The Facts On File Dictionary of Education. New York: Facts On File, 1988, p. 46. Source : DION, Gérard. Dictionnaire canadien des relations du travail, 2e éd., Québec, Les Presses de l'Université Laval, 1986, p. 41.
Context(s): "Attrition from teaching is high, with 35 to 45% of teachers leaving within their first 5 years. [...] The decrease in the supply of teachers may continue, regardless of education policy, due to the changing employment structure of the economy." Contexte(s) : «Attrition [...] (1972) Usure des effectifs d'une entreprise. L'attrition s'exprime par le pourcentage du nombre des départs annuels par rapport à l'effectif moyen annuel.»
Source(s): Knapp, John, et al. Should a Master's Degree Be Required of All Teachers? Journal of Teacher Education (American Association of Colleges for Teacher Education) 41,2 (March-April 1990), p. 31. Source(s) : ROBERT, Paul. Le Grand Robert de la langue française : Dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française, 2e éd. revue et enrichie, Montréal, Les Dictionnaires Robert-Canada S.C.C., t. 1, 1989, p. 689.
Observations: Observations :
Justification :

Le Réseau écarte le terme «perte», dont le sens est ambigu lorsqu'il est employé de façon absolue. Il rejette «diminution naturelle des effectifs», «réduction naturelle des effectifs» et «usure naturelle des effectifs», qui sont des périphrases difficiles à manier.

Le Réseau recommande le terme «attrition», qui est concis et accepté, comme en témoigne le contexte. Le Réseau retient comme synonymes «érosion des effectifs» et «usure des effectifs», qui s'emploient couramment.

Renvoi(s) :
Date de rédaction : février 1996 Date de révision :