Fiche terminologique n°144 [PDF]

self-questioning strategy stratégie d'autoquestionnement
Variant(s): Variante(s) :
Synonym(s): Synonyme(s) : méthode d'autoquestionnement
Term(s) to avoid: Terme(s) déconseillés : stratégie d'auto-questionnaire; stratégie de détection des erreurs; stratégie de révision
Domaine(s) : éducation élémentaire et secondaire : théories et méthodes pédagogiques
Definition: "[A] method to help students interact with their texts more objectively and to revise more." Définition : Méthode de révision selon laquelle l'élève se pose un ensemble de questions à propos de son texte pour y détecter et en corriger les erreurs .
Source: A Self-Questioning Strategy to Increase Young Writers' Revising Processes. Applied Psycholinguistics 6 (1985). Source : RTE
Context(s): "The assumption of this study was that if writers in junior high school developed the strategy of talking to themselves about a variety of text features that are often involved in revisions, they would revise more and in different ways. The practical import of using a self-questioning strategy is to manage efficiently the psycholinguistic processes of reading as well as writing one's texts." Contexte(s) : « Le professeur donne un exemple concret en utilisant la stratégie d'autoquestionnement proposée à partir d'une phrase écrite par un des étudiants. Si c'est nécessaire, le professeur reprend la stratégie avec une deuxième phrase ou même une troisième en montrant aux étudiants que celle-ci doit les aider à penser et les conduire vers la correction des erreurs. »
Source(s): A Self-Questioning Strategy to Increase Young Writers' Revising Processes. Applied Psycholinguistics 6 (1985). Source(s) : « Et si on enseignait la révision de texte! », Québec français, 75, automne 1989.
Observations: Observations :
Justification :

Le Réseau rejette le terme « stratégie d'auto-questionnaire » parce qu'il est mal formé, le préfixe « auto » exprimant l'idée de par lui-même ou de soi-même. Il écarte les termes « stratégie de détection des erreurs » et « stratégie de révision », en raison de leur caractère générique, car la « stratégie d'autoquestionnement » n'est qu'une méthode de révision parmi d'autres.

Le Réseau retient le terme « stratégie d'autoquestionnement » et le synonyme « méthode d'autoquestionnement » qui semblent d'usage courant. Lorsque le contexte est clair, on peut employer « autoquestionnement » seul, l'idée de stratégie étant sous-entendue. Par conséquent, le Réseau recommande le terme « stratégie d'autoquestionnement » et le synonyme « méthode d'autoquestionnement ».

Renvoi(s) :
Date de rédaction : décembre 1991 Date de révision :