Fiche terminologique n°100 [PDF]

literacy

littératie

Variant(s): Variante(s) :
Synonym(s): Synonyme(s) : alphabétisme, littérisme
Term(s) to avoid: Terme(s) déconseillés : alphabétisation; connaissance de l'écrit; fait de savoir lire et écrire; fait de savoir lire et écrire de façon fonctionnelle
Domaine(s) : éducation élémentaire et secondaire; éducation postsecondaire : éducation permanente; enfance en difficulté; formation et perfectionnement
Definition:

"Ability to understand and use written information to function in society, to achieve goals, and to develop knowledge and potential."

Définition :

 «Aptitude à comprendre et à utiliser l'information écrite dans la vie courante à la maison, au travail et dans la collectivité en vue d'atteindre des buts personnels et d'étendre ses connaissances et ses capacités. »

Source:

Vivian Shalla and Grant Schellenberg "The Value of Words: Literacy and Economic Security in Canada." http://www.statcan.ca (2007-09-09)


Source :

« La litératie à l'ère de l'information » http://www.statcan.ca (2007-09-06) 

Context(s):

1.  "The enterprise of defining literacy ... becomes one of assessing what counts as literacy in the modern epoch in some given social context ... We may lack consensus on how best to define literacy because we have differing views about literacy's social purposes and values."

2. "There has also been an increasingly held belief that literacy is not just a functional ability to read and write, but that literacy is fundamentally about participation and being able to take an active part in society. Literacy is something important for both an individual and society. We can recognize that literacy in the broadest sense is the ability to gain meaning from a wide variety of symbols (letters, pictures, maps, charts, graphs, mathematics and music notations, computer icons, natural and political symbols, etc.) and to understand the messages conveyed by the symbols. Individuals access and gain meaning through the acquired skills of literacy, but literacy is a knowledge base and a tool for constructing meaning that is continuously developing. Literacy is both an ends to a means and a means into itself to be nurtured, facilitated, and advocated by learning environments – formal, informal – throughout the lifespan. "

3.  "[Literacy] is relative and usually implies the comparison of the individual's ability to read and write with the average ability found at his social or economic level."

Contexte(s) :  « La technologie moderne a également contribué à la conviction croissante que la littératie ne se limite pas à l’alphabétisme, soit la capacité fonctionnelle de lire et d’écrire, mais désigne plus fondamentalement la capacité de participer activement à la société. À ce titre, la littératie est importante tant pour les personnes que pour la société. Nous pouvons convenir que la littératie, au sens le plus large, désigne la capacité d’obtenir un sens d’un large éventail de symboles (lettres, images, cartes, tableaux, graphiques, mathématiques, notation musicale, icônes d’ordinateur, symboles naturels et politiques, etc.) et de comprendre les messages véhiculés par ces symboles. Les individus trouvent et obtiennent du sens au moyen de leurs capacités acquises de littératie, mais la littératie ne cesse d’évoluer en tant que base de connaissances et outil servant à construire le sens. La littératie est tant un moyen d’arriver à une fin qu’un moyen à cultiver, à faciliter et à favoriser en soi par les environnements d’apprentissage tant formels qu’informels, tout au long de la vie. »
Source(s):

1."Literacy in Three Metaphors", American Journal of Education 93,1 (1984).

2.  Canadian Education Association "What is Literacy?"http://www.cea-ace.ca (2007-09-09)

3. Good, Carter V. Dictionary of Education. 3rd ed. Toronto: McGraw-Hill, 1973

Source(s) :

 Association canadienne d'éducation «Qu’est-ce que la littératie?» http://www.cea-ace.ca (2007-09-09)

Observations: Observations :
Justification :

Le Réseau rejette les termes «fait de savoir lire et écrire» et «fait de savoir lire et écrire de façon fonctionnelle» qui sont des périphrases difficiles à manier. Il écarte le terme «connaissance de l'écrit» qui n'exprime pas la notion. Quant au terme «alphabétisation», il désigne l'action d'alphabétiser, c'est-à-dire l'enseignement de la lecture et de l'écriture. Il convient de noter que l'on peut parler de campagne, de cours ou de programme d'alphabétisation, mais non de l'alphabétisation d'une personne pour désigner l'état de celle-ci. 

Le Réseau retient et recommande le terme « littératie » dont l'usage est courant. Il retient également les synonymes « alphabétisme » et « littérisme », proposé par la commission générale de terminologie et de néologie.

Renvoi(s) : VOIR «illiteracy».
Date de rédaction : mai 1991 Date de révision : septembre 2007